Livres de poche de Science-Fiction, Fantasy, Horreur et Fantastique
News, Parutions, Bibliographies, éditeurs, Top
Science-Fiction
Fantasy
Horreur
Fantastique
Liste des auteurs
RECHERCHE PAR TITRE    

Les annales du Disque-Monde (22) - Le Dernier continent

( The Annals of Discworld (22) - The Last Continent )

couverture
Illustration : illustrateur


MEILLEUR LIVRE DE FANTASY
Position actuelle : 150
Voter pour ce livre
Nombre de votes : 143
Auteur :Terry PRATCHETT
Année de création : 1998
Sous-genre : Light Fantasy
Edition :
2011Pocket( n° 5946 )
 
Quatrième de couverture :

Rincevent a trouvé le moyen de se perdre au milieu d'un désert, sur le Dernier continent du Disque-Monde... Il fait chaud, pas une goutte de pluie à l'horizon et la nature est hostile. Et puis, que lui veut ce kangourou bizarre qui parle ?

Rincevent, pro de la fuite en toute circonstance est bien coincé. Et il ne sait pas encore que l'université de l'Invisible le recherche d'urgence ca la panique y est à son comble : le bibliothécaire est atteint d'une maladie étrange et ne peut plus assurer la garde des ouvrages de magie...


 

Note moyenne donnée par les internautes :  ( 1 vote )

Très bien   le 18/02/2009 > Cass' pas la tête !
Rincevent est de retour ! Souvenons nous, celui-ci avait été laissé à l’abandon sur un étrange continent, à l’issu des « Tribulations d’un mage en Aurient », qui avait de nombreux points communs avec l’Australie. Je dirais même plus que des points communs tant la ressemblance est frappante, mais l’auteur lui-même ne s’en cache pas. Et qui Rincevent, dit forcement situations abracadabrantesques qui ne quittent jamais le « maje » le plus incompétent du Disque. Et, forcement, celles-ci ne manqueront pas, comme il fallait s’y attendre. Mais, le récit ne se limite pas aux habituelles péripéties de notre froussard préféré, puisque nous avons le grand plaisir de retrouver les mages de l’Université de l’Invisible en très grande forme. Du coup, Pratchett mélange deux intrigues parallèles comme il en a souvent l’habitude et nous entraîne entre deux formes d’humour : celui de Rincevent, plus lié aux diverses situations où celui-ci se met, et l’autre, des mages de l’UI, excellant à mes yeux, basé sur les dialogues toujours aussi succulents. Car je dois bien vous avouer que je ne me lasse pas de l’Archichancelier Ridculle, du Doyen, du Major de promo et des autres, et que, au bout d’une vingtaines de tomes des Annales, je dois bien reconnaître que ce sont eux mes personnages préférés et, incontestablement, ceux qui me font le plus rire. Alors, forcement, même si j’ai apprécier les passages de ce « Dernier continent » avec Rincevent, je dois avouer que ceux où l’ont suivais les mages de l’UI étaient, pour moi, d’un autre calibre ; une affaire de goûts sans doute. Mais cet ouvrage n’a pas trouver grâce à mes yeux uniquement en raison de ses diverses formes d’humour, mais également par les innombrables références de l’auteur à la culture australienne, et tout y passe : Aborigènes forcement, « Mad Max » ( !), « Crocodile Dundee », « Pricilla folle du désert », la tonte des moutons etc. Non seulement celles-ci sont nombreuses (je ne vous ais donné que quelques exemples parmi les plus évidents), mais elles s’intègrent parfaitement au récit, ne dénotant pas dans un Univers loufoque, mais rappelons le, à la base médiéval fantastique. Mais si Rincevent se promène tout au long de l’intrigue dans cet étrange contrée qui ressemble par deux goûtes d’eau à l’Australie, les Mages de l’UI, eux, se retrouvent dans une île plutôt curieuse, en compagnie de leur intendante, Md Panaris (qui enfin, prend de la consistance) et auront à faire avec le Dieu de l’évolution, ni plus ni moins ! Forcement, tout finira bien, comme il fallait s’y attendre. Mais, avant le dénouement, que de péripéties loufoques, que de scènes d’anthologie et que de fous rires dans ce qui restera comme étant un bon volume de la saga. A lire absolument.
 




Accueil | Collections | Auteurs | Science-Fiction | Fantasy | Fantastique | Horreur
| Admin | Infos | Info légales
©2004-2021 PocheSF.com