Livres de poche de Science-Fiction, Fantasy, Horreur et Fantastique
News, Parutions, Bibliographies, éditeurs, Top
Science-Fiction
Fantasy
Horreur
Fantastique
Liste des auteurs
RECHERCHE PAR TITRE    

Le nomade du temps (3) - Le tsar d'acier

( Oswald Bastable (3) - The Steel Tsar )

couverture
Illustration : illustrateur


MEILLEUR LIVRE DE SCIENCE-FICTION
Position actuelle : 234
Voter pour ce livre
Nombre de votes : 138
Auteur :Michael MOORCOCK
Année de création : 1981
Sous-genre : Uchronie
Edition :
1997Pocket( n° 5626 )
 
Quatrième de couverture :

Rome tonne, Londres gronde, c'est la fin du monde. Ballotté d'un repli temporel à l'autre, Oswald Bastable est projeté en 1941, pendant la Grande Guerre. La Troisième Flotte du Japon anéantit Singapour, fracassant pour toujours le rêve utopique de l'Angleterre.

Mais Bastable, ce mélange de Rip van Winkle et du Hollandais Volant mâtiné de Juif Errant, a déjà connu trois variantes de notre monde. À chaque fois, il a été témoin du plus épouvantable holocauste : ce n'est pas forcément l'Apocalypse. La paix peut revenir. Faire tout sauter et recommencer à zéro peut être une bonne idée.

Le Tsar d'acier — un ancien pope à tendances messianiques dont le vrai nom est Joseph Vissariono-vitch Djougatchivili — va nous arranger tout ça. Son surnom lui vient de l'antique casque métallique qui lui masque le visage. On le soupçonne de ne pas être un homme, mais une sorte d'automate. Peu importe, il a de si belles idées pour le monde ! Non, le plus étonnant, c'est qu'à son bras, Bastable retrouve la belle Una Persson.

L'aventure continue, plus fantastique que jamais.


 

Note moyenne donnée par les internautes :  ( 1 vote )

Bien   le 04/04/2010 > On comprend mieux mais cela reste moyen
C’est avec une certaine crainte et peu d’enthousiasme que j’ai abordé la lecture du dernier tome du Nomade du temps, Le Tsar d’acier. Il est évidant que, comme je l’ai précisé dans les autres volumes, le fait d’attendre monts et merveilles de ce cycle, auquel, il faut ajouter le fait, non négligeable, que les divers mondes traversées par notre voyageur du multivers, Oswald Bastable, se ressemblent tous dans les grandes lignes, avait commencer à m’ennuyer un peu, au point que, dans les premières pages de ce troisième volume, la déception était présente, indéniablement. Pourtant, malgré le fait que ce monde de 1941, une fois de plus, ressemblait presque comme deux gouttes d’eau a ses prédécesseurs et que Bastable, pour ne pas changer, allait pour la énième fois essayer de travailler dans un dirigeable, petit à petit, alors que l’intrigue avançait, ce sentiment de déception commençait à s’atténuer, alors que les implications générales du cycle, ainsi que les explications de tous les mystères et, surtout, du pourquoi tous ces univers étaient si proches, se révélaient. Car sans rentrer dans des explications qui priveraient ceux qui n’ont pas lu ce cycle du plaisir de la découverte, en fait, bon nombre de choses, comme ses points communs agaçants, ses personnages que l’on retrouvait sans cesse, n’étaient pas une facilité de l’auteur, ni la preuve d’un ratage complet, mais au contraire, la démonstration évidant que Moorcock, en écrivant Le nomade du temps, avait une idée précise de ce qu’il faisait et que l’explication finale, avec ses implications sur d’autres cycles, était, malgré tout, une bonne idée. Alors bien sur, l’on pourra regretter que pour en arriver la, il faille passer par une intrigue pas forcement passionnante, puisque franchement répétitive, et ce, même si ce Tsar d’acier était tout de même bien trouver. Mais bon, sans atteindre des sommets dans la production habituelle de l’auteur britannique, ce troisième tome n’en reste pas moins nécessaire, ne serais ce que pour la compréhension de l’ensemble du cycle, se lisant bien, même si le plaisir des débuts n’est plus aussi intense. Une fin donc qui vaut plus par ses explications que par son intrigue générale mais qui conclut néanmoins bien un cycle qui n’est pas forcement exceptionnel mais qui mérite tout de même que l’on le découvre, surtout pour les passionnés de Moorcock. Pour les autres, peut être ne sera-t-il pas nécessaire.
 




Accueil | Collections | Auteurs | Science-Fiction | Fantasy | Fantastique | Horreur
| Admin | Infos | Info légales
©2004-2019 PocheSF.com