Livres de poche de Science-Fiction, Fantasy, Horreur et Fantastique
News, Parutions, Bibliographies, éditeurs, Top
Science-Fiction
Fantasy
Horreur
Fantastique
Liste des auteurs
RECHERCHE PAR TITRE    

Le nomade du temps (2) - Le Léviathan des terres

( Oswald Bastable (2) - The Land Leviathan )

couverture
Illustration : illustrateur


MEILLEUR LIVRE DE SCIENCE-FICTION
Position actuelle : 233
Voter pour ce livre
Nombre de votes : 139
Auteur :Michael MOORCOCK
Année de création : 1974
Sous-genre : Uchronie
Edition :
1996Pocket( n° 5625 )
 
Quatrième de couverture :

En parcourant les corridors secrets de Teku Benga dans l'espoir que les machines jadis construites par les dieux hindous pour défier les lois de l'Espace et du Temps le renverront à son époque, Oswald Bastable est projeté en 1904. Mais pas l'année 1904 dont notre histoire a gardé la trace...
Vers 1870, au Chili, un sorcier nommé O'Bean a inventé des machines qui ont, en quelques années, apporté la prospérité au monde. Au début du nouveau siècle, l'Utopie semblait un fait accompli. Puis les peuples affranchis de la faim ont voulu décider de leur propre destin.

Dans les pays jeunes, ceux qui avaient été asservis pendant des générations ont déclaré la guerre à leur anciens tortionnaires. Ils se sont donné un chef, Cicero Hood, l'Attila Noir. Des maladies atroces ravagent "maintenant" l'Occident : le Champignon du Diable, Emma-la-Prussienne, l'Œil-Purulent et bien d'autres horreurs.

L'aventure continue, plus fantastique que jamais, dans les tourbillons générés par le paradoxe temporel.


 

Note moyenne donnée par les internautes :  ( 1 vote )

Bien   le 04/04/2010 > Je m'attendais à mieux...
Là, les choses se compliquent un peu et l’on commence, indéniablement, à se poser des questions en abordant la lecture du deuxième tome, Le Léviathan des terres. 1904, Oswald Bastable croit avoir retrouvé son monde d’origine mais il doit bien vite se rendre à l’évidence que ce n’est pas le cas. A la place, une fois de plus, une évolution divergente dans la ligne temporelle et une Terre, a la technologie fortement évoluée qui connu l’Utopie dans les dernières décennies du dix neuvième siècle avant de connaître une guerre totale entre les nations. Le préambule de départ est a priori intéressant, sans nul doute, le problème, que l’on retrouvera également dans le dernier tome de la trilogie, c’est que les points communs restent légions, ainsi, les différences technologiques, par exemple, entre le 1973 du Seigneur des airs et le 1904 du Léviathan des terres sont tenues et le lecteur n’a pas véritablement l’impression de passer forcement d’un univers a un autre, ne serais ce les Histoire des deux mondes, divergentes dans les grandes lignes, mais qui n’en gardent pas moins des points communs fortement troublants. Par la suite, vers la fin du cycle, on comprendra pourquoi il en est ainsi, ou pourquoi, les mêmes personnages reviennent aussi, sans cesse, mais il est clair qu’ à la lecture du deuxième tome, le lecteur est loin de s’en douter et, du coup, toutes ces ressemblances peuvent, par certains cotés, joué quant a l’intérêt d’un roman qui, pourtant, n’en a pas moins ses qualités. Car l’intrigue de ce Léviathan des terres est particulièrement bien trouvée : la conquête du monde par un dictateur africain qui joue de la revanche des siens contre les occidentaux, ainsi que les implications politiques une nouvelle fois abordées, sont, je trouve, assez bien trouver. De même, les explications quand au « pourquoi » de ces conquêtes, et l’image que se donne ce fameux Attila Noir est l’une des réussites de ce livre. Alors, le lecteur saura trouver du plaisir à la lecture de ce deuxième tome du Nomade du temps, cependant, une fois de plus, il faudra faire avec les habituels défauts de l’auteur, quelques raccourcis un peu trop faciles et quelques protagonistes un peu trop stéréotypés, auquel, s’ajoute, comme je l’ai déjà préciser, cette impression de « déjà vu », une impression qui nui un peu à l’œuvre, et qui ne trouvera son explication que par la suite. Alors, au final, que penser de ce Léviathan des terres ? Roman sympathique, sans aucun doute, avec ses qualités et de bonnes idées, je n’en doute pas mais loin des meilleurs ouvrages de Moorcock, incontestablement.
 




Accueil | Collections | Auteurs | Science-Fiction | Fantasy | Fantastique | Horreur
| Admin | Infos | Info légales
©2004-2019 PocheSF.com