Livres de poche de Science-Fiction, Fantasy, Horreur et Fantastique
News, Parutions, Bibliographies, éditeurs, Top
Science-Fiction
Fantasy
Horreur
Fantastique
Liste des auteurs
RECHERCHE PAR TITRE    

Hypérion (2) - La chute d'Hypérion (t2)

( Hyperion (2) - The fall of Hyperion )
Incontournable

couverture
Illustration : illustrateur


MEILLEUR LIVRE DE SCIENCE-FICTION
Position actuelle : 68
Voter pour ce livre
Nombre de votes : 580
Auteur :Dan SIMMONS
Année de création : 1990
Sous-genre : Space Opera
Edition :
2007Pocket( n° 5581 )
 
Quatrième de couverture :

L'Hégémonie gouverne plus de trois cents mondes. Quant aux Extros, ils ont pris le large après l'Hégire. Reviendront-ils ? Un de leurs essaims, depuis trois cents ans, se rapproche d'Hypérion. Les habitants de cette planète ont fini par devenir nerveux; ils réclament l'évacuation. Pour l'Hégémonie, le jeu n'en vaut pas la chandelle.

Johnny Keats est une Intelligence Artificielle construite sur le modèle d'un vieux poète de l'Ancienne Terre. Il voudrait échapper au TechnoCentre, investir toute sa conscience dans son corps, être un humain à part entière et partir pour Hypérion. C'est assez pour le faire assassiner. Mais quelqu'un doit lui vouloir du bien au TechnoCentre : il reçoit un corps de rechange. Cette fois, il demande à Lamia d'assurer sa protection; et pour plus de sûreté, il la câble avant d'être tué. Quand il ressuscite, le disque de Schrön, implanté sur la jeune femme, le met en contact avec elle : il lui suffit de dormir et de rêver. Malheureusement sa protectrice se retrouve en grand danger sur Hypérion; tout ce qu'ils pourraient espérer, c'est de se rejoindre dans l'infosphère.

Or quelqu'un semble prêt à les y aider — comme si Johnny était quelque rouage essentiel dans un grand dessein conçu à l'échelle de l'éternité.



Annotations diverses :

Critique du TOME 1 et du TOME 2 :

La Chute d'Hypérion est la suite directe d'Hypérion, l’ouvrage débute là où la première partie des Cantos d'Hypérion se termine. Dan Simmons nous livre ici une histoire encore plus dense, plus complexe et plus riche en rebondissements qu'Hypérion.

L'action se situe sur de nombreuses planètes et une foule de personnages vont se retrouver plongés dans le mäelstorm de ce moment fondamental de l'histoire de ce monde futur. Si chacun d'entre eux vit son propre destin, celui-ci aura des répercussions profondes sur le destin général de l'humanité. Et ce sont ces destinées entrecroisées qui permettra à l'auteur de faire évoluer la trame du récit.

D. Simmons livre ici des pages absolument magnifiques, emplies de poésies, de mystères, d'actions, sur fond de tragédies et de grandes révélations cosmiques. Simmons tient littéralement le lecteur en haleine, lui offre des visions grandioses, le manipule tout comme ses personnages sont manipulés par des forces qui leur échappent en partie. Avec, pour toile de fond, une réflexion très critique autour de la dépendance et de la confiance aveugle de l'homme face aux technologies de l'information et de la communication. D'ailleurs, à ce sujet, le chapitre consacré à la destruction à de la planète Bosquet de Dieu et à la découverte de l'erreur commise par le maître de l'ordre des Templiers est l'un des plus émouvants et des plus beaux du roman.

La chute d'Hypérion est conçu comme un moment particulier dans la vision de D. Simmons, un moment où l'histoire de l'humanité se libère d'une menace qui pèse sur elle pour s'ouvrir sur la promesse d'un enfant à naître, qui pourra conduire la race humaine vers une nouvelle ère. D'ailleurs, le cycle des Cantos d'Hypérion s'achève ici, laissant à son autre cycle Les Voyages d'Endymion, le soin de poursuivre l'histoire de ce monde futur.

Tout comme dans Hypérion, Simmons parvient ainsi à créer une oeuvre personnelle, en synthétisant l'ensemble des thématiques de la SF : combat spatial titanesque, voyage dans le temps, empire galactique, intelligence artificielle, théologie du futur, contre utopie technologique… tout cela est au rendez-vous et bien plus encore. Un livre qui ne décevra pas, une suite digne de son introduction, un ouvrage qui peut être approché selon plusieurs degrés de lecture, voilà tout ce que l'on trouvera dans ce récit superbe.

Jeremy BLAMPAIN




 

Note moyenne donnée par les internautes :  ( 3 votes )

Pas terrible ! cronos  le 11/10/2011 > 
Les cantos etaient deja peu interressant voir un peu mou, la chute d'hyperion s'enfonce dans le neant.
 
Très bien katia  le 03/05/2009 > 
Je fait un commentaire pour l'ensemble d'Hypérion. Le premier tome (Hypérion 1) est déstabilisant, mais non inintéressant. Les personnages sont finement d'écrit et leur psychologie aussi. peut être un peu lourd pour un début mais il faut s'accrocher car les autres tomes valent le détour. pour ma part, j'ai franchement préféré les deux tomes de "la chute d'Hypérion" avec beaucoup de révélations. Je vais me plonger avec délice dans la suite avec "Endymion".
 
Incontournable Popol Wul  le 16/07/2008 > 
«Les Cantos d’Hypérion» est une synthèse de presque cinquante ans de littérature SF. Certes, Simmons n’invente pas grand-chose dans ce cycle qui jongle avec les genres (space opera, speculative fiction, cyberpunk, fantasy…) et surtout, les références (Asimov, Dick, Herbert, Matheson…) qui sont autant d’exercices de style dans les différents portraits du premier volet qui plante les principaux éléments de l’intrigue. Celle-ci commence réellement dans le deuxième volet, «La Chute d’Hypérion». Résultat : un monde très riche, un maelstrom d’histoires originales et un long rebondissement final inattendu qui amène à la relecture de l’ensemble. On peut effectivement tiquer sur le premier volume qui n’est vraiment qu’une longue introduction au tome suivant (véritable cœur de la saga) mais on passe à côté d’un grand roman SF si on s’arrête à «Hypérion» et on risque de ne rien comprendre si on attaque directement «La Chute d’Hypérion».
 




Accueil | Collections | Auteurs | Science-Fiction | Fantasy | Fantastique | Horreur
| Admin | Infos | Info légales
©2004-2017 PocheSF.com